fbpx Prépa N°1 - Nos préparations annuelles aux concours C ENV Véto et C BIO Agro sur Paris, Toulouse, Lyon et Bordeaux

Nos préparations annuelles aux concours C ENV Véto et C BIO Agro

Concours Véto PostBAC via parcoursup / B ENV / B ENSA / C ENV

Prépa concours Vétérinaire PostBac via Parcoursup : ils contribuent à votre réussite

Nos préparations annuelles aux concours C ENV Véto et C BIO Agro

Afin de permettre aux candidats de réussir leur entrée dans les ENV Véto et les BIO Agro, Cap'VetoAgro a mis en place des préparations annuelles adaptées aux différents profils et aux différentes disponibilités des étudiants.

Chaque formation combine des cours en présentiel et par visioconférence. 

Fort d'une grande expérience dans le domaine de la préparation, Cap'VetoAgro vous propose ses différentes formules de préparations :

Préparations en présentiel aux concours C ENV Véto et C ENSA Agro sur Paris, Toulouse, Lyon et Bordeaux

Prépa annuelle à temps plein

Préparation de mi-septembre à mi-mai pour les élèves post BTS ou DUT souhaitant se préparer pendant une année à temps plein

  • Volume hedomadaire : 30h 
  • Mathématiques : 4h 
  • Physique-Chimie : 8h
  • Biologie : 4h 
  • Français : 4h 
  • Anglais : 6h 
  • Entretien : 1h 
  • 3 stages intensifs optionnels pendant les vacances scolaires ( Toussaint, Février et Avril)

Consulter le détail de la prépa C ENV/BIO à temps plein

Prépa annuelle à temps partiel 

Préparation annuelle de mi-septembre à mi-mai pour les élèves souhaitant se préparer aux concours C ENV/ENSA à temps partiel 

  • Volume hebdomadaire : 5h 
  • Exemple d'organisation semaine 1 : Mathématiques 2h, Français 2h, Anglais 1h 
  • Exemple d'organisation semaine 2 : Biologie 2h, Physique-Chimie 2h, Anglais 1h  
  • 20h de préparation à lentretien après les écrits
  • 3 stages intensifs optionnels pendant les vacances scolaires ( Toussaint, Février et Avril)

Consulter le détail de la prépa C ENV/BIO à distance

Prépa annuelle "à la carte"

Préparation de mi-septembre à mi-mai en à la carte dans les matières suivantes :

  • Physique
  • Chimie
  • Mathématiques
  • Biologie
  • Français
  • Anglais 

En savoir plus

Stages intensifs 

Stages intensifs durant les vacances scolaires (Toussaint, Février, Pâques)

  • Volume globale : 35h 
  • Mathématiques : 10h 
  • Physique-Chimie : 10h 
  • Biologie : 5h
  • Français : 5h 
  • Anglais : 5h 
  • Concours blanc en fin de stage 

En savoir plus

S'inscrire à la prépa Véto C

►Voie C du concours Vétérinaire

Les concours communs d’admission aux écoles nationales d’ingénieurs (BIO) et de vétérinaires (ENV) par la voie C sont ouverts aux étudiants inscrits en deuxième année de préparation d'un diplôme professionnel de deux années d'études supérieures et aux titulaires d'un diplôme professionnel.

►Quelles sont les épreuves du concours C ENV ?

Le programme des épreuves du concours est celui enseigné dans les classes préparatoires ATS-Bio accessibles aux titulaires de diplômes obtenus après deux années d’études supérieures.

Concours C ENV – Mathématiques (3h)

Cette épreuve porte sur la capacité à mobiliser des connaissances mathématiques, des techniques de calcul et des raisonnements logiques pour résoudre des problèmes. L’épreuve est d’une durée de 3 heures. L’énoncé est constitué de deux ou trois problèmes permettant d’évaluer les compétences mathématiques acquises par les candidats lors de leur formation. Des questions ouvertes peuvent apparaître dans le déroulé de l’épreuve sans constituer néanmoins d’obstacle à la poursuite de la résolution.

Sont ainsi évaluées les compétences :

  • Utiliser le formalisme mathématique ;
  • Calculer ;
  • Mobiliser les connaissances scientifiques pertinentes pour résoudre un problème ;
  • Raisonner ou démontrer ;
  • Communiquer à l’écrit.

Concours C ENV - L’épreuve de physique (2h) et de chimie (2h)

L’objectif de ces deux épreuves est d’évaluer, à l’issue de l’année de la classe ATS bio, les compétences acquises et mobilisées dans le champ scientifique de la physique ou de la chimie. Le candidat doit notamment montrer qu’il est capable de résoudre des problèmes tout en mobilisant ses connaissances propres et/ou des informations qui lui sont données, qu’il maîtrise des savoirs et savoirfaire scientifiques, des notions et concepts de la physique au programme de la classe ATS bio, et pouvant s’appuyer sur des acquis interdisciplinaires.

Le candidat doit montrer aussi qu’il maîtrise la langue française écrite et les supports spécifiques de la communication scientifique comme les expressions littérales, les équations, les schémas, les graphiques... Le candidat peut être amené à élaborer et/ou à utiliser des modèles en tenant compte de leur domaine de validité, à confronter des résultats expérimentaux avec des théories établies, à exercer son esprit critique, à analyser et comprendre un phénomène physique pris dans sa globalité en montrant les liens ou les interactions avec les autres disciplines, à utiliser les compétences qu’il a acquises dans des situations analogues à celles abordées au cours de l’année de préparation.

Le sujet de l’épreuve est décliné en questions essentiellement fermées qui peuvent s’enchaîner ou non, qui mobilisent principalement les compétences scientifiques cognitives et réflexives, ancrées au programme de la classe ATS bio ; des questions ouvertes peuvent également apparaître dans le déroulé de l’épreuve sans constituer néanmoins d’obstacle à la poursuite de la résolution. Le sujet se présente comme une succession d’exercices courts indépendants ou de problèmes. Les questions sont organisées autour d’un ou plusieurs thèmes dont l’intérêt est précisé.

L’épreuve peut s’appuyer sur des documents scientifiques de nature variée par leur origine et leur forme, certains documents peuvent faire référence à des situations de recherche ou de laboratoire. Les questions découlant de l’appropriation des documents suscitent un travail de difficulté graduée : extraction d’informations, liens avec les notions et concepts du programme, construction et/ou interprétation de modèles, analyse critique de résultats, etc.

Concours C ENV - L'épreuve de Biologie (3h)

L’épreuve écrite de biologie, d’une durée de 3 heures, comporte deux parties indépendantes : une synthèse et une étude de documents. La répartition des points est d’environ 2/3 pour la première partie et 1/3 pour la seconde partie.

Partie 1 : Synthèse

Elle porte sur un sujet exprimé par un libellé court, parfois précédé d’une phrase introductive, et éventuellement associé à des commentaires précisant attendus et/ou limites. Le traitement du sujet de synthèse doit amener le candidat à formuler une problématique et dégager les grands axes permettant de l’aborder, à organiser et structurer un contenu scientifique, en s’appuyant sur un plan apparent adapté au sujet, développer des arguments reposant sur des faits et exemples démonstratifs, présentés avec concision sous forme de texte et/ou sous forme graphique, élaborer une conclusion dressant un bilan, explicitant de nouvelles questions ou ouvrant vers d’autres perspectives.

Compétences évaluées :

  • Identifier une (des) question(s), poser une problématique ;
  • Organiser un contenu scientifique (structurer, hiérarchiser, articuler) ;
  • Développer une argumentation ;
  • Mettre en relation pour donner du sens (plutôt que de dresser un catalogue de connaissances) ;
  • Communiquer à l’écrit sous forme de texte (clarté de l’expression, précision du vocabulaire, maîtrise de la syntaxe et de l’orthographe) et sous des formes graphiques adaptées au propos (schémas, carte mentale, etc.) ;
  • Mobiliser des connaissances scientifiques explicitement au programme en relation avec le sujet à traiter. Leur complétude est valorisée en considération de leur pertinence et de leur concision.

Partie 2 : Etude des documents 

Elle repose sur des documents choisis de façon à proposer des typologies variées telles que courbes, tableaux, résultats d’analyse diversifiés, et, d’une façon plus générale, tout type de document utilisé habituellement dans une publication scientifique. Le sujet demande aux candidats d’exploiter les documents proposés afin d’en tirer des informations qui, confrontées à leurs connaissances, permettent de développer une argumentation structurée pour répondre à un questionnement, pouvant être formulé sous diverses formes par l’énoncé. Le candidat est ainsi amené à se référer aux modèles appris et à réinvestir des connaissances, à discuter de ses interprétations, à exercer son esprit critique… Des consignes sont données pour orienter le travail (question précise sur un document, question plus générale nécessitant de s’appuyer sur un ensemble de plusieurs documents, question de connaissance appelant une réponse brève et directement liée au sujet …) ; le respect de ces consignes laisse cependant une large part d’initiative au candidat dans le traitement du sujet (rédaction, recours à des schémas, etc.).

Compétences évaluées 

La partie d’étude de documents permet essentiellement de vérifier la capacité du candidat à sélectionner des informations, à les analyser, à les mettre en relation et à les confronter à ses connaissances, et ainsi construire une argumentation pour répondre à une question scientifique.

  • Identifier un problème ;
  • Recueillir des informations, les hiérarchiser, les analyser, les mettre en relation ;
  • Les confronter à ses connaissances pour construire une argumentation scientifique en vue de résoudre un problème ;
  • Structurer un raisonnement et établir des relations de causalité, maîtriser les techniques de communication textuelle et graphique dans le cadre de la construction d’un argumentaire, d’une explication et de la résolution d’un problème ;
  • Présenter, parfois graphiquement, des conclusions.

Concours C ENV - Expression française (4h)

L’épreuve d’expression française porte sur un sujet en relation avec l’un des deux thèmes ou les deux thèmes au programme : « l’évolution et les enjeux contemporains des sciences et des techniques » – « l’histoire et les défis actuels de la démocratie ».

Elle comporte deux parties :

  • Un résumé en 300 mots (avec une tolérance de plus ou moins 10%) d’un texte de 2 000 mots maximum ;
  • Un essai, à savoir une réflexion personnelle argumentée, à partir d’une citation du texte donné à résumer.

Elle évalue la capacité du candidat à :

  • Comprendre et reformuler la pensée d’autrui avec fidélité et concision ;
  • Mobiliser les connaissances et les références culturelles pertinentes pour mettre en perspective et en discussion les propos d’un auteur ;
  • Produire une réflexion argumentée cohérente et structurée ;
  • Communiquer à l’écrit avec clarté dans une langue correcte et nuancée.

 

Concours C ENV - L'épreuve de TP de Biologie (1h)

Temps de préparation : 30 minutes, Temps d’interrogation : 30 minutes

L’épreuve pratique et orale repose sur deux sujets tirés au sort, chacun portant sur des parties différentes du programme.

D’une manière générale, chaque sujet se présente sous la forme d’un libellé court et prend appui sur un ou plusieurs support(s) concret(s) conforme(s) au programme (échantillon, lames microscopiques, maquettes,…) pouvant être complété(s) par un (des) document (s), en lien avec le(s) support(s) principal (principaux).

Pendant un temps de préparation de 30 minutes, le candidat réalise toute(s) manipulation(s), observation(s) et production(s) graphique(s) qu’il estime faisables et pertinentes dans le temps imparti. Elles lui serviront d’appui pendant son exposé dont il inscrit au tableau, une trame organisée associée aux éléments qu’il juge nécessaires.

Le traitement de la question doit amener le candidat à :

  • Présenter chaque sujet (en le problématisant si le libellé s’y prête),
  • Mettre en œuvre une démarche de nature démonstrative. Le candidat s’appuie sur des arguments tirés de l’analyse et de l’exploitation des supports fournis et les met en relation avec ses connaissances. Il peut aussi s’appuyer sur ses productions graphiques,
  • Organiser et structurer la réponse sous la forme qu’il jugera la plus adaptée, écrite sur le tableau mis à disposition (plan, carte mentale, schéma général, etc.),
  • Elaborer une brève conclusion dressant un bilan et ouvrant vers d’autres perspectives.

L’interrogation de 30 minutes comprend 2 parties :

  • Un exposé des deux sujets pendant 20 minutes environ, le candidat ayant le choix de l’ordre de présentation des sujets et de leur durée respective ;
  •  Un échange avec le jury pendant 10 minutes environ.

Cet échange dialogué comporte des questions permettant au jury d’obtenir des précisions sur certains aspects de l’exposé, d’amener le candidat à remettre des éléments en perspective pour construire du sens.

Compétences évaluées :

  • Analyser les supports fournis : choix adapté et mise en œuvre du matériel d’observation, pertinence des manipulations (la qualité des gestes techniques réalisés – dissection, coupe … – n’est pas évaluée en tant que telle) et des observations, efficacité de la méthode d’analyse des supports ;
  • Exploiter les supports : pertinence des interprétations, qualité, rigueur et organisation du raisonnement et de l’argumentation, pertinence et exactitude des connaissances mobilisées, qualité des conclusions
  • Communiquer à l’oral : utilisation efficace du tableau pour une présentation orale, réalisation adaptée de dessins, schémas et graphiques pour l’appui à la présentation, maîtrise du vocabulaire scientifique et d’une expression claire et rigoureuse, gestion du temps ;
  • Capacité à convaincre, à écouter, à réagir positivement.

Concours C ENV – Entretien avec le jury (30 min - C BIO/C ENV, 40 min - C BIO + C ENV)

La durée d’interrogation sera de 40 minutes si le candidat est admissible la même année au concours voie C d’accès aux écoles nationales vétérinaires et au concours commun voie C d’accès aux écoles d’ingénieur en agronomie, sinon, la durée de l’entretien sera de 30 minutes.

Il s’agit d’un entretien de motivation qui est organisé en deux parties :

Tout d’abord, le candidat présente son parcours et son (ses) projet(s) librement pendant 8 à 10 minutes environ. Vient ensuite une discussion entre le jury et le candidat pendant 20 minutes (en cas d’admissibilité à un seul concours) ou 30 minutes (en cas de admissibilité aux deux concours) au cours de laquelle certains points de la présentation du candidat sont repris pour être développés.

Les critères d’évaluation portent sur :

  • La qualité de l’expression et la présentation orale du candidat ;
  • Sa culture générale appliqué à la biologie, à l’alimentation, au secteur agronomique et/ou au secteur vétérinaire,
  • Son ouverture d’esprit ;
  • Ses qualités d’argumentation ;
  • Ses projets professionnels personnels et réalistes (deux s’il est admissible aux deux concours commun voie C), ses motivations, ses expériences passées, sa connaissance des filières qu’il envisage ;

Les candidats admissibles aux deux concours commun doivent évoquer brièvement leur projet alternatif lors de leur présentation, les membres du jury utiliseront le temps supplémentaire de l’épreuve pour les interroger sur ce dernier.

Concours C ENV - L'épreuve d'Anglais (1h30)

Temps de préparation : 1 heure ; Temps d’interrogation : 30 minutes

L'épreuve orale de langue anglaise vise à évaluer la capacité du candidat à :

  • Comprendre un message oral en anglais ;
  • S’exprimer oralement en continu ;
  • Prendre part à une conversation.

Le niveau visé pour cette épreuve est le niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Durant la phase de préparation d’une durée d’une heure, le candidat dispose d’un document audio inconnu de format mp3 de 4 minutes qui lui sert de base de travail.

Le support choisi permet d’aborder un aspect du monde contemporain et / ou de l’environnement scientifique, technique, économique, culturel, social ou humain propre aux différentes aires de la sphère anglophone.

Le candidat est autorisé à prendre des notes lors de cette phase de préparation.

A l’issue de la préparation, il est attendu du candidat qu’il soit en mesure :

  • Dans un premier temps, de rendre compte à l’oral et en anglais du document entendu de manière synthétique, non-linéaire, et conforme à sa logique interne ;
  • Dans un deuxième temps, de porter un regard distancié sur le document et de le situer dans un contexte plus large. Un commentaire critique allié à des connaissances personnelles solides sur le sujet est recherché.

Cette phase de prise de parole autonome du candidat peut durer jusqu’à 15 minutes.

Une phase d’échange avec l’examinateur suit. Cette dernière s’appuie sur la prise de parole en continu du candidat. Au cours de cet échange, le candidat peut être amené à répondre à d’éventuelles questions concernant ses projets professionnels, sa motivation ou les écoles choisies.

►Quelles sont les écoles vétérinaires accessibles par la voie C ENV?

L'ONISEP a récemment publié un article intéressant résumant le nombre de places offerte pour chacun des différents concours vétérinaires ainsi que quelques statistiques sur les candidats. Découvrez-le ici: ARTICLE ONISEP.

Le concours C ENV ouvre l'accès à 4 écoles vétérinaires réparties au 4 coins de la France. Les lauréats auront ainsi accès aux écoles vétérinaires de : Maison Alfort - l'ENVA, Nantes - Oniris, Toulouse - INP ENVT, Lyon - VetAgro Sup. Les places disponibles via le concours C ENV sont uniformément réparties selon ces 4 écoles. Mais attention, ces écoles offrent des formations bien différentes et il est fortement conseillé de connaître le contenu des programmes et des débouchés relatifs à ces institutions pour éviter toute désillusion une fois l'intégration effectuée. Pour visiter le site des écoles vétérinaires, cliquez sur leur logo respectif.

  

 

 

►Quelles sont les écoles d'ingénieurs accessibles par la voie C BIO ?

Accès aux écoles d’Ingénieurs par le concours C BIO :

  • AgroParisTech
  • Bordeaux Sciences Agro
  • ENSAIA : Ecole nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires de Nancy INP Toulouse
  • ENSAT : Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse
  • Institut Agro Agrocampus Ouest (cursus ingénieur en Horticulture et Paysage) -Centre d’Angers
  • Institut Agro - Agrocampus Ouest (cursus ingénieur agronome) – Centre de Rennes
  • Institut Agro- Dijon (cursus ingénieur agronome civil)
  • Institut Agro- Dijon (cursus ingénieur agronome fonctionnaire)
  • Institut Agro- Dijon (cursus ingénieur en agroalimentaire)
  • Institut Agro - Montpellier Sup Agro (cursus ingénieur agronome)
  • Institut Agro - Montpellier Sup Agro Agro (cursus ingénieur SAADS)
  • ONIRIS Nantes Atlantique (cursus ingénieur)
  • VetAgro Sup Clermont-Ferrand (cursus ingénieur)

Où suivre les cours de préparation aux concours C ENV Véto et C ENSA Agro ?

Chaque formation combine des cours en présentiel et par visioconférence. 

  • Cours de préparation aux concours C ENV Véto et C ENSA Agro à Paris, au 1 Place de la République, dans le 3ème arrondissement
  • Cours de préparation aux concours C ENV Véto et C ENSA Agro à Toulouse, au 66 Boulevard de Strasbourg, à proximité de la place Jeanne d'Arc
  • Cours de préparation aux concours C ENV Véto et C ENSA Agro à Lyon, au 40 Rue des Remparts d'Ainay, dans le 2ème arrondissement
  • Cours de préparation aux concours C ENV Véto et C ENSA Agro à Bordeaux, au 55 rue Ségalier 33000 Bordeaux
  • Cours de préparation aux concours C ENV Véto et C ENSA Agro à Marseille, au 6 square Stalingrad 13001 Marseille
 

Prépa VétoAgro Toulouse

Prépa VétoAgro Paris

Prépa VétoAgro Bordeaux

Prépa VétoAgro Lyon

Prépa VétoAgro Lille

Prépa VétoAgro Marseille

La brochure
Nous appeler
Nous écrire
Haut de page